Archive du blog

lundi 19 décembre 2016

Les enfants privés de récréation dans les Alpes , vallée d'Arves



 La vallée de l'arve cumule transport routiers du mont blanc, chauffage au bois, et inversion thermiques:

Dans la vallée de l'Arve, à l’école Saint-Joseph de Sallanches, les enfants n’ont plus le droit de sortir dans la cour de récréation – ou alors, il leur est interdit de courir ou de s’adonner à des jeux exigeant une énergie physique ou une hyperventilation pulmonaire. La zone, située à quelques kilomètres du Mont Blanc, détient le triste record de la vallée la plus polluée de France. Les médecins du coin l’appellent même « la Vallée de la Mort ».
Dans cette région de Haute-Savoie, les pics de pollution aux particules fines ont des conséquences très concrètes. Pour témoigner de la gravité de la situation, le père d’un élève de cette école a décidé de réaliser une vidéo avec les 400 enfants scolarisés dans l’établissement. On y voit les élèves figés, dotés de masques de protection blancs, immobiles comme ne devraient pas l’être des enfants dans une cour de récréation.
Video:


 http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/12/08/dans-la-vallee-de-chamonix-le-chauffage-au-bois-est-le-principal-coupable-de-la-pollution_5045636_1652666.html

Calcul de coin de table sur la consomamtion de bois en France

Petit calcul de coin de table:
 60 millions d'habitants et 15 millions d'ha de foret  en france, soit 0.25 ha/hab à 4 t/ha par an d’accroissement si on compte les foret inexploitable, cela fait 1 t/an par habitant, soit l'équivalent de 300 litres de fioul.
Un français consomme l’équivalent de 6 tonnes de fioul par an par habitants.
Est programmé 30 % de renouvelables en 2030 sur notre conso d'énergie soit 2 t de fioul/an/habitant Est programmé en 2030 que la moitié de ces 30 % viendront de la biomasse soit 1 t de fioul./an/habitant...
Bon dedans y'a des agrocarburants mais y'a un trucs qui cloche j'y retourne immédiatement


Bilan bois France 

mardi 6 décembre 2016

La pollution de l'air de Gap : La combustion du bois contribue-t-elle à la pollution de l'air ? rapport

La pollution de l'air a Gap le 6 décembre 2016 ou l'on voit bien l'effet biomasse décrit dans le rapport avec l'allumage du matin et du soir, avec le dépassement du seuil de 50 microgrammes/m3 de particules.
A quand le chauffage alternée pour la pollution de l'air ?





L





























Manque de sous pour Belrad

Bonjour,
Je vous transmet un appel à dons de l'association des Enfants de Tchernobyl Belaraus qui finance l'institut Belrad. Cette institut soigne et finance les soins des nombreux malades de la région. En décembre y'a plus d'argent. Si l'Europe arrive à  trouver  un milliard pour Vinci et Bouygues pour réaliser un dôme (sarcophage) qui sert surement à rien (tout la radiation est déjà parti dans la nature), il n'y a pas d'argent pour la population, dont les nombreuses pathologies relève de la radio-phobie, une maladie psychologique d’après les experts du lobby nucléaire.
Il est possible de trouver 25 milliards pour faire des trous dans les Alpes (TGV Lyon Turin), trous qui vont permettre d'être une demi-heure plus tot dans un bouchon, il n'y a pas d'argent pour nos hôpitaux, trains locaux....
Dans les pays moins riches que nous cette logique est encore plus cruelle, elle est mortelle et dépendant de la charité des pays plus riches.
Il est étonnant que les multinationales ne veulent pas payer d’impôts alors qu'elles les orientent vers leurs profits. Il ne faut pas s'étonner si une partie de la classe moyenne remet l'impots en question....

Merci de les aider...


Site Web officiel : http://enfants-tchernobyl-belarus.org       Email : etb@enfants-tchernobyl-belarus.org 

"nous sommes surpris par une baisse ou un report massifs des contributions depuis le début de l’été et si cette tendance se poursuit nous serons confrontés à l’impossibilité d’honorer nos engagements envers Belrad dès ce mois de décembre. 

C’est pourquoi, plus que jamais nous vous invitons à prendre connaissance du bulletin N° 29 de décembre 2016,

soit en le téléchargeant à l’URL :

Vsoit en le lisant en ligne à l’URL :
 <http://enfants-tchernobyl-belarus.org/virtubook/bulletin-12-2016/>

Extrait: "
Aujourd’hui, je me sentais très mal (crise hypertensive),c’est pourquoi je vous écris si tard. Vivre pendant 10 ans dans  le  territoire  contaminé  avec  les  enfants  n’a  pas  été
sans effet sur la santé de ma famille. Aujourd’hui j’ai pas mal de maladies chroniques qui nécessitent une médication quotidienne et un régime alimentaire strict. Je prends quotidiennement des hormones thyroïdiennes, des antihypertenseurs, l’insuline à courte et longue durée d’action (Lantus), des traitements avec médicaments cardiotropes et des chondroprotecteuts.
Je dépense environ 245 $ par mois pour ma thérapie :
Metformine – 55 $ ; Lantus – 80$, (c’est vous qui m’envoyez l’argent pour ce médicament) ; Valsakor comprimés – 90 $ ; Eutirox – 20 $ ; Accu-Chek Aviva, bandelettes pour
la glycémie [que j’envoie par poste – 130 $, à ajouter aux 245 $],
Examens de laboratoire payants, une fois par trimestre :
Hormones thyroïdiennes – 15 $ ; Hémoglobine glycolée – 10 $ ; Ophtalmoscopie, examen du fond de l’œil – 25 $.
NATACHA, ophtalmologue-pédiatre,  mariée Velioukha souffre  de  l’arthrose  chronique  des  articulations  de  la hanche. Médicaments périodiques (les chiffres des dépenses
ci-dessous sont annuels):
Dona  2  fois  par  an,  printemps  et  automne  –  160  $  ; Massages 4 fois par an (pour renforcer les muscles de la cuisse,  qui  tiennent  l’articulation  –  250  $  ;  Piscine,  gym-
nastique, physiothérapie 4 fois par an - environ 150 $.
OLGA, docteur neurologue de haut niveau formée à Gomel, mariée Chyrokaya (orthographe passeport Volha Shyrokaya), a un goitre nodulaire avec perte de fonction et une arthrite du  genou. Le  traitement s’effectue essentiellement par des chondro-protecteurs (Dona) 2 fois par an – 160 $,
non  permanent.  En  cas  d’aggravation,  prise  de  médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens : Movalis, Voltaren, Diclofénac – environ 15 $.
Je  vous  écris  et  je  suis  épouvantée,  c’est moi  qui suis coupable de toutes les maladies des enfants. C’est pourquoi je demande de l’aide de vous tous et je vous remercie pour tout ce qui est fait pour nous.
Sincèrement                                             Galina"

lundi 5 décembre 2016

Les objectifs européens d'énergies renouvelables menacent les forêts

Les objectifs européens d’énergies renouvelables menacent les forêts

  Des forêts protégées sont abattues partout en Europe pour atteindre les objectifs européens d’énergie renouvelable, selon une enquête de l’organisation Birdlife. Un article de notre partenaire The Guardian.
Jusqu’à 65% de la production européenne de renouvelables provient actuellement de la bioénergie, c’est-à-dire des combustibles comme les pastilles et copeaux de bois, plutôt que de l’éolien ou du solaire.

Les combustibles bioénergétiques sont censés être composés de résidus comme les déchets forestiers, mais, sous la législation actuelle, les centrales bioénergétiques européennes ne doivent pas apporter la preuve que leur bois a été fourni de manière durable.


Zones protégés

 L’organisation de protection de la nature Birdlife, a cependant dévoilé que des arbres abattus dans des zones protégées, comme dans le parc national de Poloniny, dans l’est de la Slovaquie, ou dans les forêts bordant les rivières d’Émilie-Romagne, en Italie, où les coupes ont été faussement présentées comme des mesures d’atténuation des risques d’inondation.

En Slovaquie, la volonté d’atteindre les objectifs européens a entrainé une amélioration de 72% de l’utilisation du bois comme source biologique d’énergie depuis 2007, selon le Livre noir de la bioénergie, de Birdlife.

« Ce rapport fournit des preuves claires du fait que les politiques européennes sur les renouvelables ont mené à une augmentation des récoltes d’arbres entiers et à l’utilisation continue des récoltes vivrières pour produire de l’énergie. Nous subventionnons une destruction écologique de large ampleur, non seulement hors de nos frontières, notamment en Indonésie ou aux États-Unis, mais aussi chez nous », estime Sini Eräjää, responsable énergie chez Birdlife.


Déforestation


L’abattage d’arbres entiers libère tout le carbone qui y est stocké et détruit les puits de carbone, le potentiel d’absorption d’émissions des forêts. Même si des jeunes arbres sont plantés en contrepartie, ceux-ci auront parfois besoin de 50 ans pour compenser les arbres abattus. D’ici là, le point de non-retour climatique aura sans doute été atteint.

Les puits de carbone du continent devraient donc diminuer de 100 millions de tonnes entre 2020 et 2030, un déclin partiellement causé par la demande de bois pour produire de l’énergie.




Selon une source européenne du Guardian, la demande des grandes centrales, d’une envergure industrielle, est un facteur clé de l’abattage des forêts. « C’est un problème croissant, et qui prend de l’ampleur », explique cette source. « Plus grandes sont les centrales, plus on a besoin d’économies d’échelle, chose impossible si l’on utilise uniquement des résidus. »

« Si vous passez d’un système où 30% [de la biomasse] est constitué de résidus, vous pouvez les récolter, mais si la demande dépasse un certain point, il n’y a rien d’autre à faire que de couper des arbres. C’est aussi simple que ça », regrette-t-elle.




Cette dynamique ne se limite pas aux frontières de l’UE et un volume croissant de bois d’importation éponge la demande européenne. À Vyborg, dans le nord-ouest de la Russie, une usine énorme produit 800 000 tonnes de pastilles de bois tous les ans, à partir d’arbres coupés dans les forêts entourant Leningrad et Pakov Oblasts. Ces pastilles sont vendues à des firmes européennes, comme RWA, Vattenfall, Fortum et Dong Energy, pour répondre à la demande au Danemark, en Italie, en Finlande et en Suède.


Par ailleurs, la Colombie, le quatrième plus gros producteur d’huile de palme au monde, a doublé ses plantations en moins de dix ans et a triplé ses exportations vers l’Europe. Un demi-million d’hectares de forêts, et notamment de forêt tropicale, a ainsi été rasé pour faire de la place aux exploitations agricoles depuis 2006.


Jori Shivonen est coauteur de l’enquête et responsable pour les biocarburants à l’ONG Transport & Environment. « Il est facile de penser que toutes les bioénergies sont durables, mais, encore et encore, on voit que certaines formes se révèlent encore pires [que l’énergie fossile] pour la société, l’environnement naturel et dans certains cas le climat, comme la combustion d’arbres. »


« La Commission européenne devrait se débarrasser de tous les combustibles terrestres d’ici 2030 et s’efforcer de promouvoir des énergies renouvelables durables, comme le solaire, l’éolien, et les énergies géothermales et marémotrices », conclut-il.




Claude
à lire sur le site EurActiv, des articles traduits de l'anglais, The Guardian. Richard

les objectifs européens d'énergies renouvelables menacent les forêts
http://www.euractiv.fr/section/energie/news/protected-forests-in-europe-felled-to-meet-eu-renewable-targets-report/

les biocarburants utilisés en Europe accélèrent la déforestation
http://www.euractiv.fr/section/developpement-durable/news/les-biocarburants-utilises-en-europe-accelerent-la-deforestation/

vendredi 25 novembre 2016

La centrale de Gardanne va produire sur le réseau

Bonjour,
Nous avons assisté à la réunion du comité de suivi de la centrale à Biomasse et questionné le directeur tout neuf et l'ancien. Un ingénieur forestier est chargé de l'approvisionnement. Le sous-préfet arbitrait les débats qui furent courtois et longs. Le ressenti est qu'ils sont très heureux de voir la contestation sans voie et pensent que la partie est gagnée. Ils ont de nombreux soucis techniques et le report d'un an ne fut pas inoccupée.

CAPITAL
La transformation de la société: EON a été divisé en deux parties: les renouvelables d'un coté c'est à dire l'avenir, elle reste  à EON et les fossiles et nucléaire de l'autre coté (le passé) qui s’appelle UNIPER. En France , exception , tout EON est devenu UNIPER. UNIPER dont le nom a du être choisi pour UNI et PERDANT, est introduit en bourse, c'est à dire que le capital est revendu a des gogos ou des spéculateurs.....

ORIGINE BIOMASSE
100 000 tonnes de bois ont été achetées cette année, 15 000 tonnes vient de PACA et du Languedoc, 35 000 tonnes ont brulés à FOS. Nous avons demandé des précisions sur les origines, il s'agit de l’eucalyptus du nord du Brésil des plantations d'arbres des déserts verts. Bien sur, il n’achète que du bois PEFC certifié (il et dès qu'ils ont un doute, il n’achetè pas, ils ont par exemple refusé un bateau d'Afrique du Sud dont les certificats sentaient trop mauvais..... Il va falloire raser 23 hectares par jours, l'impact de 3 central parc par mois, une ligne THT par semaine, tristes tropiques....
A voir comme c'est pas joli:
Pour les anglophones:

Mais le gros tas d’eucalyptus a brulé cet été, c'est bête. Ils ont mis la pédale douce sur l'achat en PACA, mais ils souhaitent multiplier les initiatives pour aller dans les axes suivants:
- prélever sur la foret privées et laisser tranquille la foret public face aux levers de boucliers des élus alpins et les inquiétudes des autres. Ils constate que la foret public est déjà bien exploitée et la privée PACA encore peu. Leur gros soucis la parcellisation et compte sur l'état et le CRFP pour résoudre ce problème. Ils font appel à aussi a d'autres pour acheter pour eux sans dire la destination (Véolia)... (ça c'est moi qui le rajoute pas aborder dans la réunion ).
- bruler le maximum de déchets issus de la région, Véolia dans le 05 en recherche les déchets verts, les dechets de classe A et B. Les déchets de débroussaillage obligatoire seront aussi récupérer; Le sous-préfet va mettre le paquet pour obliger les propriétaires. La préfecture a eu beaucoup peur cet été et ils veulent sécuriser les forets. Le potentiel est importants.
- bruler les arbres d'incendie et rémunérer les communes pour la replantation, ce qui leur permettra de redorer leur image. Pas idiot, la foret méditerranéen va bruler, la moitié de la portugaise est parti en fumée (100 000 ha en 2015) et le réchauffement est brutal. A part des coupes anti-feu qu'on ne voudra pas faire à cause de l'impact visuel, il est à craindre que le débroussaillage ne serve à rien. La canicule brulera nos forets. Alimenter Gardanne permet de boucler la boucle....
UNIPER  souhaite alimenter d'ici 2024 la centrale avec 100 % de bois locaux, engagement sans contrainte mais réaffirmer avec force par le sous-préfet.

POLLUTION AIR
"La pollution de l'air sera nulle, que de la vapeur d'eau" parole du directeur....Ils ont multiplié des systèmes de filtrations par rapport au début et mis tout ce qui était possible, ceinture et bretelle jurent'il.
AIR PACA présent a fait l'état zéro; Nous faisons remarquer que l'état zéro correspond à une pollution au minimum de15 microgrammes/m3 de particules fines de PM2.5 (les plus dangereuses). Les veinards qui habitent le long de la deux voies ont 80 microgrammes à l'état zéro. Hors l'OMS demande de ne pas dépasser 11 microgrammes sinon on risque l'asthme pour les enfants. On ne peut pas parler d'état zéro, la pollution de l'air est importante, il y a déjà zéro possibilité dans rajouter. L'hiver la biomasse représente 30 % de cette pollution (les poêles des particuliers). Les camions vont aussi en rajouter, même si la filtration est parfaite. Le sous-préfet répond qu'il va demander la baisse de la vitesse sur la deux voies. Il a aussi demandé à UNIPER de privilégier des transports par train. Ce qui était impossible l'année dernière , l'est devenu, un train par jour de 1000 tonnes par de Fos vers Gardanne, le reste par camion.
J'apprends que la pollution du 05 est due en hiver à plus de 50 % de la biomasse et des petits poêles, que son développement va entrainer une pollution importante, et les politiques qui restent muets makgré les alertes des services de l'état.
La remarque d'UNIPER est qu'il faut agir sur les petits poêles très polluants et que eux ont fait leur possible. Cela semble vrai, ils ne peuvent pas faire de la skyline à un éléphant.
Suite à une interrogation, le directeur nous explique que le panache d'une centrale biomasse n'est pas le même qu'une centrale à charbon. Le lessivage des fumées entraine un panache blanc de vapeur d'eau. Pour la biomasse pas de lessivage à l'eau et il sort de la cheminées de la vapeur d'eau non saturée, ce qui donne une fumée transparente juste troublée par l'effet de chaleur. Si on voit autre chose, ce sont les test de démarrage.

BRUITS
La centrale fait de nombreux bruits. Ils s'agit de bruits dues a la mise au pont. On ne fait pas d'omelette sans cassé des œufs. Les riverains signalent qu'ils sont compréhensifs. La mesure est biaisée par le fait de faire des moyennes 30 minutes qui ne compte pas le fait qu'un bruit de 30 secondes en pleine nuit est une nuisance alors que cela fait une bonne moyenne. Ils ont fait une étude et une enquête qui désigne le silencieux de la cheminée qui est fatigué. Il est fatigué a cause de l'usure de la poussière et des particules fines avouent le technicien. Nous faisons remarquer que l'on croyait que rien ne sortait et pensons que ce silencieux ne sera plus usée... rire d'UNIPER....Il vont le bricoler en attendant de le changer complétement.La pièce demande du temps de mise au point, preuve qu'il ne sort pas qu'uniquement de la vapeur d'eau. Un effort est en cours, le sous-préfet rappelle que si l'année prochaine les bruits persistent, une fois la centrale en mode croisière il prendra des sanctions.



CALENDRIER
Le 9 septembre le premier test de raccordement sur le réseau. En décembre la centrale va démarrer et être raccordé sur le réseau. C'est parti pour 15 ans.
La fermeture temporaires de centrales nucléaires permet au prix de l'électricité de remontée après cinq de baisses infernales:
La centrale au charbon tourne a fond, celle a biomasse arrive au bon moment pour soutenir le réseau. faire remontées le prix tout en tapant sur les doigt de l'exploitant qui laissent aller a volo ses centrales, qu'elle bonne opération. Il faut en être heureux, après les 10 milliards données au nucléaire pour le renflouer. Il ne faut pas oublier que la chute du prix de l'électricité profitent uniquement aux gros consommateurs. Un prix bas veut dire des économies d'énergie a l’arrêt et le siphonnage de nos impôts pour renflouer un secteur de plus en plus libéralisé (110 TWh sur 500 en France), libéralisation source de malheurs pour tous même les capitalistes...

C'est parti pour produire de l'électricité chére (deux fois l'éolien) et polluante (10  fois l'éolien officiellement, en réalité 100 fois ), le cerisier ce 22 novembre à Gardanne est en fleur, cela gèle pas au pole nord, 200 mm en un jours ici à Embrun, il neige à 2500 mètres, le titanic suit sa croisière...

En espérant avoir rien oublier..... 

La démocratie reinventée, un exemple pour s'inspirer dans nos mairies, association


jeudi 17 novembre 2016

Niger l'uranium français et ses conséquences un peu plus importantes que l'impact visuel des éoliennes !

De trés belles images avec de beaux portraits á Arlit et ses environs. Mais lá pas de compteurs geiger, pas de dosimétres, pas d’ingénieurs d’Areva mais la parole de nigériennes et nigériens pour certains d’anciens salariés de la mine. Des témoignages de l’intérieur, du cœur de ces femmes et hommes du désert.
Á VOIR ET Á PROMOUVOIR
http://touaregsmirages.canalblog.com/archives/2016/08/06/34158323.html

mercredi 16 novembre 2016

1 millions de poeles a bois en 2020 en France sans consommer plus de bois

La législation française, elle-aussi, est favorable au développement du secteur bois-énergie. La programmation pluriannuelle de l'énergie 2016-2023 prévoit en effet l'équipement d'un million de logements supplémentaires en chauffage au bois d'ici à 2020. Grâce à l'augmentation des rendements du bois de chauffage, la quantité de matière première utilisée devrait rester stable. Tout comme en 2015, pas plus de 50 millions de stères de bois et un million de tonnes de granulés seront brûlés en 2020.
 Source:
http://www.actu-environnement.com/ae/news/rte-tension-reseau-electrique-chauffage-bois-27867.php4

mardi 8 novembre 2016

Le nucléaire et le marché va t'il nous faire retourner à la bougie !

Il y a dix ans, quand je parlais d'une électricité 100 % renouvelables et de la fin du nucléaire, l'argument qui venait à chaque coup était qu'on voulait le retour de la bougie. Il était aussi fréquent que le manque d'imagination, c'est à dire tellement fréquent que l'argument si on peut l'appeler ainsi faisait bouillir et créait des fissions.
10 ans plus tard, grâce au non choix énergétique d'un non-président, le retour à la bougie va selon la météo nous arriver. Achetez des bougies pour l'hiver. A 19 heures le soir d'un grand froid, une ou deux heures de pannes de noir complet risque de rendre la situation vraiment rigolote. Évitez de prendre l'ascenseur si le froid pique et que soleil se couche. Et soyez content, un peu de piquant dans notre quotidien peut faire naitre plein de situations cocasses voir des réflexions et des changement d'opinions.
Soyez doublement contents, que la falsification de document sur la qualité de certaines pièces nucléaires aboutisse à mettre un réacteur nucléaire à l'arrêt comme si  c'était contrôlé pour de vrai. Certes le parc nucléaire français est en aussi bon état que le dos d'un pilier rugbyman octogénaire aillant abusé des stéroïdes. Certes sa gestion humaine fait de précarité et de pertes de savoir faire nous fait jouez à la roulette russe (http://www.du-goudron-et-des-plumes.fr/livret-nucleaire-par%20theme.html).
On peut s'interroger pourquoi l'autorité de sureté du nucléaire découvre ses falsifications qui datent de 1965, et l'état lamentable du parc nucléaire et arrête des centrales. Je veux pas voir le diable partout mais je m’interroge sur les faits: les années précédentes, la libéralisation du marché de l'électricité par les intégristes européens a fait baisser le prix de l'électricité  de 30 à 45 % en deux ans.  (http://journalidp.blogspot.fr/2016/09/la-bataille-du-reseau-ii.html). Les centrales à flamme (gaz et fioul) ont fermés brutalement, certaines se sont reconvertis dans la biomasse histoire de polluer plus et plus cher mais avec une grosse couche de peinture verte.

Le prix chutant, une question à 100 milliards devait empêcher le nouveau directeur financier d'EDF de dormir (l'ancien à préférer démissionner n'aillant plus de drogues assez dures pour dormir). Comment financer les 50 milliards de travaux sur le parc, 10 milliards pour renflouer AREVA ruiné par l'EPR, les  25 milliards pour se reruiner en Angleterre en tentant de fabriquer deux EPR ?
Le tout dans un contexte ou quand vous vendez un KWh d’électricité sur le marché vous perdez de l'argent ?
Après avoir tourné cela dans tout les sens, une solution s'imposa au nouveaux directeur financier d'EDF ( et s'imposerait à n'importe qu'elle commerçant qui connait la différence entre chiffres d'affaires et bénéfices). Il vaut mieux vendre moins mais beaucoup plus cher. Pour faire remonter le prix dans un marché spéculatif rien ne vaut le fait de produire moins d'un coup. Une bonne trouille.
Il suffit de fermer quelques centrales à soi. L'idée est excellente mais si les autres se mettent à produire plus, les interconnexions européennes permettent de plus en plus de transporter d'un pays à l'autre de l'électricité. Mais les capacité ne sont pas illimités. La solution est d'arrêter beaucoup de centrales en commençant par les plus pourries et dans cette catégorie y'a du monde. En plus, en hiver la demande est importante, les centrales photovoltaïques allemandes ne produisent pas à gogo en écroulant le prix de l'électricité comme parfois en été. L'éolien produit beaucoup l'hiver mais les allemands consomme aussi beaucoup l'hiver.  Et voila le prix qui flambent, il passent de 30 € à  100 €. En plus cela tombe bien, la CRE (commission de régulation de l'électricité) veut réduire le rachat à prix coutant de l'électricité nucléaire. Edf est obligé de vendre à ses concurrents un quart de sa production, une sacré épine en moins (faut dire que ce braquage m'a toujours surpris mais les lobbys privés savent aussi etre plus fort que le lobby nucléaire) . 
Décidément c'est une pas si mauvaise affaire pour EDF. Nous on est doit être bien heureux d'acheter ces bougies.
En agissant ainsi l'autorité du nucléaire nous évite peut être une grosse et petite catastrophe: un accident à la maison qui nous ruinerait définitivement la santé, les finances et le moral, ça  c'est la grosse. La petite est la faillite d'EDF. Les nucléocrates espère peut être montrer en passant que le nucléaire est indispensable. Il finissent je pense de se décrédibiliser et rendent plus que jamais urgent et d'actualité deux choses vitales:  rendre les économies d'énergies plus rentables que son gaspillage et passer au 100 % renouvelables à tout vitesse avant l'accident.
Et si cette hiver, y'a pas de froid à cause de la fin des saisons, gardez les pour le prochain accident !

A voir, note de RTE 2016qui en dit long aussi sur les choix énergétiques: éolien et PV ont du potentiel, l'hydraulique accuse la sécheresse (qui ne fait que d’aggravé depuis 10 ans).



A noter l'erreur de RET sur la centrale à biomasse de 600 MW qui à gardanne ne fait que 120 MW!

Vidéo sur la faillite d'EDF:


Le nucléaire et le marché va t'il nous faire retourner à la bougie !

Il y a dix ans, quand je parlais d'une électricité 100 % renouvelables et de la fin du nucléaire, l'argument qui venait à chaque coup était qu'on voulait le retour de la bougie. Il était aussi fréquent que le manque d'imagination, c'est à dire tellement fréquent que l'argument si on peut l'appeler ainsi faisait bouillir et créait des fissions.
10 ans plus tard, grâce au non choix énergétique d'un non-président, le retour à la bougie va selon la météo nous arriver. Achetez des bougies pour l'hiver. A 19 heures le soir d'un grand froid, une ou deux heures de pannes de noir complet risque de rendre la situation vraiment rigolote. Évitez de prendre l'ascenseur si le froid pique et que soleil se couche. Et soyez content, un peu de piquant dans notre quotidien peut faire naitre plein de situations cocasses voir des réflexions et des changement d'opinions.
Soyez doublement contents, que la falsification de document sur la qualité de certaines pièces nucléaires aboutisse à mettre un réacteur nucléaire à l'arrêt comme si  c'était contrôlé pour de vrai. Certes le parc nucléaire français est en aussi bon état que le dos d'un pilier rugbyman octogénaire aillant abusé des stéroïdes. Certes sa gestion humaine fait de précarité et de pertes de savoir faire nous fait jouez à la roulette russe (http://www.du-goudron-et-des-plumes.fr/livret-nucleaire-par%20theme.html).
On peut s'interroger pourquoi l'autorité de sureté du nucléaire découvre ses falsifications qui datent de 1965, et l'état lamentable du parc nucléaire et arrête des centrales. Je veux pas voir le diable partout mais je m’interroge sur les faits: les années précédentes, la libéralisation du marché de l'électricité par les intégristes européens a fait baisser le prix de l'électricité  de 30 à 45 % en deux ans.  (http://journalidp.blogspot.fr/2016/09/la-bataille-du-reseau-ii.html). Les centrales à flamme (gaz et fioul) ont fermés brutalement, certaines se sont reconvertis dans la biomasse histoire de polluer plus et plus cher mais avec une grosse couche de peinture verte.

Le prix chutant, une question à 100 milliards devait empêcher le nouveau directeur financier d'EDF de dormir (l'ancien à préférer démissionner n'aillant plus de drogues assez dures pour dormir). Comment financer les 50 milliards de travaux sur le parc, 10 milliards pour renflouer AREVA ruiné par l'EPR, les  25 milliards pour se reruiner en Angleterre en tentant de fabriquer deux EPR ?
Le tout dans un contexte ou quand vous vendez un KWh d’électricité sur le marché vous perdez de l'argent ?
Après avoir tourné cela dans tout les sens, une solution s'imposa au nouveaux directeur financier d'EDF ( et s'imposerait à n'importe qu'elle commerçant qui connait la différence entre chiffres d'affaires et bénéfices). Il vaut mieux vendre moins mais beaucoup plus cher. Pour faire remonter le prix dans un marché spéculatif rien ne vaut le fait de produire moins d'un coup. Une bonne trouille.
Il suffit de fermer quelques centrales à soi. L'idée est excellente mais si les autres se mettent à produire plus, les interconnexions européennes permettent de plus en plus de transporter d'un pays à l'autre de l'électricité. Mais les capacité ne sont pas illimités. La solution est d'arrêter beaucoup de centrales en commençant par les plus pourries et dans cette catégorie y'a du monde. En plus, en hiver la demande est importante, les centrales photovoltaïques allemandes ne produisent pas à gogo en écroulant le prix de l'électricité comme parfois en été. L'éolien produit beaucoup l'hiver mais les allemands consomme aussi beaucoup l'hiver.  Et voila le prix qui flambent, il passent de 30 € à  100 €. En plus cela tombe bien, la CRE (commission de régulation de l'électricité) veut réduire le rachat à prix coutant de l'électricité nucléaire. Edf est obligé de vendre à ses concurrents un quart de sa production, une sacré épine en moins (faut dire que ce braquage m'a toujours surpris mais les lobbys privés savent aussi etre plus fort que le lobby nucléaire) . 
Décidément c'est une pas si mauvaise affaire pour EDF. Nous on est doit être bien heureux d'acheter ces bougies.
En agissant ainsi l'autorité du nucléaire nous évite peut être une grosse et petite catastrophe: un accident à la maison qui nous ruinerait définitivement la santé, les finances et le moral, ça  c'est la grosse. La petite est la faillite d'EDF. Les nucléocrates espère peut être montrer en passant que le nucléaire est indispensable. Il finissent je pense de se décrédibiliser et rendent plus que jamais urgent et d'actualité deux choses vitales:  rendre les économies d'énergies plus rentables que son gaspillage et passer au 100 % renouvelables à tout vitesse avant l'accident.
Et si cette hiver, y'a pas de froid à cause de la fin des saisons, gardez les pour le prochain accident !

A voir, note de RTE 2016 :



A noter l'erreur de RTE sur la centrale à biomasse de 600 MW qui à gardanne ne fait que 120 MW!

Vidéo sur la faillite d'EDF: