Archive du blog

vendredi 21 février 2020

Declaration à la Haute Autorité de la vie politique des elus Haut Alpins

Intéressant en ces temps ou le renouvellement des notables par d'autres notables de voir quel niveau de de revenu affiche les élus du 05 et de PACA. Le site de la Haute Autorité de transparence de la vie publique publie leur déclaration (celle de Delevoye fut fameuse):
Site:
https://www.hatvp.fr/consulter-les-declarations/
le site donnant pas toujours les réponses facilement, voici les scores:
Maire Gap ROGER DIDIER mais  pas a jour, depuis 2015
https://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=didier-roger

Joel Giraud: Deputé déclare 5 000 € net par mois de revenu lié a ses mandats, pas de participations
mais  pas a jour, depuis 2017
https://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=giraud-joel

Pascale Boyer: Députée déclare 20 000 € /an de revenu en 2016 puis plus rien de déclarer (fiche pas actualisé) , elle possède  3 % de la Polyclinique des Alpes du Sud d'une valeur de 234 000 €
https://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/boyer-pascale-dia3561-depute-05.pdf

Chantal Eyméoud: 96 000 €/an, mais  pas a jour, depuis 2017
https://www.hatvp.fr/%20fiche-nominative%20/?declarant=eymeoud-chantal-10464

Bref un debut de transparence pas trop a jour....

mardi 18 février 2020

Pour le climat arretez de couper plus de bois, laisser vieillir les arbres, le bois energie en question

Ceci remet en question la politique bois énergie de 2015 qui souhaite doubler la quantité de bois énergie.§ Cela remet en question la transformation de centrale a charbon à la biomasse comme a Gardanne et Cordemais

 Gestion forestière et changement climatique : laissez vieillir les arbres !


Alors que les appels à mobiliser des arbres ou à planter des arbres se multiplient, les associations Canopée-Forêts Vivantes, Fern et les Amis de la Terre France proposent une nouvelle stratégie d’atténuation du réchauffement climatique.

Principales recommandations

Cette étude réalisée pendant plusieurs mois par Gaëtan du Bus et Sylvain Angerand recommande de :
  • Maintenir le niveau de récolte global de bois au niveau de 2016, en répartissant mieux les efforts de prélèvement entre types de forêts, statuts de propriété et régions ;
  • Laisser au niveau national 25 % de la surface de la forêt française en libre évolution avec une garantie de long terme et un minimum de 10% dans chaque région ;
  • Laisser vieillir les peuplements pour maximiser la capacité de stockage de carbone dans l’écosystème en allongeant les termes d’exploitabilité et en cherchant à aller vers un capital sur pied constant dans le temps et le plus élevé possible à l’échelle de la parcelle ;
  • Adopter une définition beaucoup plus précise de la notion d’impasse sanitaire pour éviter la conversion de peuplements par coupe rase alors que d’autres itinéraires sylvicoles sont possibles ;
  • Orienter la sylviculture vers la production de bois d’oeuvre de qualité  ;
  • Privilégier des méthodes d’exploitation douces et la transformation locale du bois ;
  • Limiter l’utilisation de bois énergie aux seuls coproduits issus de la sylviculture et de la transformation de bois d’oeuvre ;
  • Interdire la reconversion des centrales à charbon en centrales à biomasse notamment à Gardanne et Cordemais.
La stratégie proposée présente le double avantage de maximiser l’absorption de CO2 dans les prochaines décennies et d’augmenter significativement la naturalité et la biodiversité des forêts.

Télécharger le rapport et la synthèse...pour le mettre en pratique !

Rapport complet