Archive du blog

samedi 21 mars 2020

Coronavirus l'air pourri transmet le corona, la bagnole l'autre accusé

La région chinoise d’où est partie le coronavérole est une des régions (loin de l’océan)  les plus pollué par les aérosols  et les particules comme la plaine du Po en Italie L’Alsace aussi,la région de Madrid très touchée aussi par les deux. Double effet, les aérosols transmettent le virus et les poumons fatigués par cette pollution sont plus sujets à l'infection. Moralité, d'autres épidémies pourraient avoir lieu avec ce vecteur. Il est important de comprendre que l'air intérieur est bien moins pollué que l'air extérieur en ville surtout. La liste des accusés et des complices s'allonge : le pangolin, la chauve souris, la mondialisation, l'austérité libérale, la casse de l'hôpital public, étaient déjà coupables, se rajoute maintenant la voiture, le diesel, la combustion du charbon et du bois. Dans ce cas la pratique de sport dans les villes polluées et contaminées est un facteur aggravant. Une fois de plus restez chez vous, arrêter de fumer....
Les questions qui se posent alors: doit on pas tous porter des masques de type FFP 1 ou 2 ou 2 ?
Ceux qui ont fui les grandes ville pour la campagne n'ont ils pas eu raison ?
Comment arrêter de fumer face a toutes ces angoisses ?

 Pour comprendre les masques voir bon pdf:
https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/JNI/JNI06/CP/cp7-Abiteboul.pdf




 A lire:
La pollution de l'air favorise la diffusion du Coronavirus:
Moralité faut arrêter de fumer:

Il faut aussi éviter les footing, en Italie qui est notre futur, il vont être interdit,
https://www.bfmtv.com/international/coronavirus-l-italie-restreint-les-activites-en-plein-air-1879136.html

Les footings faut exhaler les aérosol et la distance de de sécurité vu qu'on respire beaucoup plus profond est de plusieurs mètres ?
 https://blogs.mediapart.fr/herve-crespeau/blog/190320/opinions-dun-soignant

En tout cas pas d'effort intense c'est dangereux:
https://www.lequipe.fr/Tous-sports/Actualites/Coronavirus-attention-aux-activites-tres-intenses-previent-le-cardiologue-laurent-chevalier/1121031

Voici l’évolution du nombre de morts par département:

jeudi 19 mars 2020

Une pandémie de bon sens se répand !



La pandémie est en train de faire basculer le jugement de nombreuses personnes. Jusqu'à présent dans notre société, le capitalisme rémunère les personnes grosso modo de manière inversement proportionnelle a leur utilité sociale. Les plus mal payés sont ceux qui nous nourrissent, les paysans, ensuite une armée  de petites mains nous livre la nourriture, la distribue, nettoie nos rues et nos habitat,  Aujourd'hui apparait à tous l'utilité de l’hygiène. Une armée de petite mains produit les biens, entretien , bref font marché le quotidien
 Nous avons mis sur la paille nos hôpitaux afin de contentés les marchés financiers. Ceux-ci apparaissent enfin comme des nuisances, ce qu'ils sont des prédateurs. 
Les capitalistes au 19 éme ont les appelait les parasites !
Notre société rémunère grassement, publicitaire, marketeur (art de la manipulation), financiers, bureaucrates bavards, branle-touristes. C'est drôle de les voir partir loin dans leur maison de campagne ! Pas besoin d'eux pendant le confinement !!!!!
On vient de trouver des milliers de milliards d'euros pour sauver l'économie, ce qu'on nous a refusé pour sauver le climat c'est à dire les conditions de vie sur terre, dommage c'est un peu tard pour lui.
On peut nationaliser, interdire de licencier, d'expulser, on réclame de la régulation et l’intérêt collectif a enfin le droit de contredire la liberté individuelle.
On s'aperçoit qu'on peut se passer de 90 % des avions, que le tourisme de masse classé production de richesses est parfaitement superflue et très polluante.
Une pandémie de bon sens se répand, on comprend pas pourquoi nos produits doivent venir de l'autre bon de la terre. On se met a comprendre que les bourses pourrait être fermer, voir les interdire, que la planche a billet existe et que l'on peut s'en servir même si ça dévalorise ceux qui stocke de la monnaie.S'approvisionner en local est devient un bon sens encore plus évident, la coopération plutôt que la compétition devient du bon sens, comme prendre soin des ouvriers, ou faire des provisions au lieu d'exiger que les commerces soit ouverts tout le temps et ainsi fatiguer les petites mains. Cela va même devenir de bon sens pour certains que les gens qui ne sont rien sont beaucoup. Le bon sens veut que chaque pays doit produire ses richesses à la place de la noria de camions et bateaux. Le bon sens veut qu'on pas besoin de courir a l'autre bout du monde pour pique niquer ou se baigner ! Se mettre pendant un temps dans la peau d'un taulard, d'un vieux isolé ou d'un instits va faire se réouvrir le bon sens que c'est pas si simple !
Nous commençons à remettre a l'endroit les choses, comme par exemple que la mort est là et nos vies fragiles. Cela commence par remettre les mots à l'endroit, dans leur sens, les jeunes ne sont plus les précaires, ce sont les vieux....

La pandémie de bon sens arrive a la population. Reste a espérer que nos élites élites seront gravement  atteint gravement. Y'a du taf. Si perclus d'arrogance elles arrivent pas à modifier leur jugements, au moins cette pandémie va discréditer définitivement ceux qui font voter les gens en pleine pandémie* ou gérer la santé comme des comptables bas du front et pas stockés des masques. Le bon sens est aussi virale, les masques sont tombés.


 *Edouard Phillipe semble le responsable de cette connerie sans nom, est ce etonnant de la par d'un brutal technocrate arrogant qui milite pour le nucléaire énergie complétement dépassé par les ENR.

lundi 16 mars 2020

Barrages, l'eau sous haute tension - Le film chez vous

La pandémie covid-19 oblige à prendre moult précautions de bon sens pour s’entre-protéger. La fermeture des salles de cinéma (jusqu’à une date indéterminée) s’imposait. Les mesures de confinement se mettent en place.
"L’équipe de Barrages, l’eau sous haute tension" vous propose de découvrir ou de revoir notre film sur internet, gratuitement, de chez vous.
http://www.privatisation-barrages.fr/barrages-leau-sous-haute-tension-le-film-chez-vous

Vous pouvez participer à la campagne Helloasso (https://www.helloasso.com/asso…/regie-sud/collectes/barrages), ce qui nous aidera continuer à distribuer ce film une fois la crise passée, et qui permettra de défrayer en partie l’équipe et le réalisateur pendant cette phase de "gel" des activités. Quand la crise du coronavirus sera derrière nous, nous rependrons les séances et les débats sur ce sujet si emblématique. Bon visionnage. Prenez soin de vous et des autres. Il vaut mieux sacrifier quelques semaines de printemps, plutôt que de tomber comme des mouches et finir d'achever un système de santé déjà épuisé. N'est-ce pas…?
Le film : Depuis quelques années, le gouvernement français, et l'union Européenne, préparent une privatisation des barrages français les plus rentables, ou, dit autrement : "une mise en concurrence des concessions hydroélectriques françaises". A l'occasion tragique de la pandémie de coronavirus, la prise de conscience apparait - enfin- au plus haut niveau de l'Etat, de la nécessité d'un service public des biens et des secteurs vitaux. Barrages, réalisé en 2019 et diffusé en salle dès janvier 2020, informe précisément sur les risques que cette privatisation programmée ferait peser sur l'approvisionnement en électricité du pays, mais aussi sur une ressource vitale : l'eau, en contexte non moins dramatique de réchauffement climatique. "Le film Barrages tape dans le mille au regards des enjeux politiques et climatiques actuels" (La Dépêche du Midi ) . Le projet de privatisation des barrages est ainsi un symbole de cette « folie » (dixit Emmanuel Macron lui- même dans son allocution du 12 mars sur le covid-19), folie qui pousse à confier à des multinationales privées les biens et les services les plus vitaux pour nos sociétés : nos Biens Communs.
Ce film n'a paradoxalement pas reçu le soutien de la maison-mère EDF... mais il a en revanche été soutenu par 4 comités d’établissement de l’entreprise : Hydro Alpes, CIH, R&D et DTG, ainsi que par de nombreux citoyens contributeurs.

L'histoire begaille mais begaillera t'elle jusqu'au bout, du choléra au corona


 
Un proverbe dit que l'histoire se répète deux fois, la première en tragédie, la deuxième fois en farce. Comme jamais deux sans trois, les proverbes ne sont pas exactes, juste là pour enfoncer des clous. L'histoire se répète parfois, même  plusieurs fois en tragédie tout simplement.
 Pendant longtemps les épidémies celles dues au manque d'hygiène ont surtout touchées les pauvres qui manquaient de tout. Les riches en mettaient la responsabilité aux plus pauvres: manque d'hygiène, dégénérescence, fainéantise des pauvres, bref les clichés faisaient office d'explication. 
Les épidémie de choléra, une importation asiatique comme la peste, ont frappés la France au 19 eme siècle.
Face a ces épidémies plusieurs médecins, ingénieurs avaient proposé de construire à Paris un réseau d'égout. 
Le cout de ses construction était énorme, la bourgeoisie au pouvoir, n'en voulu pas. 
Pourtant les médecins compétents les réclamaient a corps et a cri, sa construction était une question de santé publique. D'autant plus que Paris, la plus grande ville du monde à l'époque voyait sa population augmentée de manière vertigineuse. Les effluents dans la seine aussi. Hors la Seine servait de source d'eau potable et chier dans sa flotte n'est pas sain.
Le mépris de classe fut la réponse, les pauvres avaient qu'a être propre ! Eux les bourgeois serait de toute manière épargnés par ces fléaux
La bourgeoisie avait le pouvoir et les classes populaires l'immense majorité, n'avait pas leur mot à dire. Quand elles le disaient c'était: barricades, fusils, morts et cela se finissait à la baïonnette. Vu le cout des travaux, seul un impôt sur les détenteurs du pouvoir, les bourgeois pouvaient le financer. Ils votèrent contre  le fait de payer. Les pauvres déjà assommer d’impôt, il était délicat de leur presser plus le citron , ils avaient la barricade facile.
En 1832, une grande épidémie de choléra frappa la capital et tua des dizaines de milliers d'habitants. L'épidémie ne fit pas différence de classe et les enfants de bourgeois fut atteint comme les pauvres. Casimir Périer banquier et homme d'état, leur Macron de l'époque fut emporté...
L'épidémie passée, la construction des égouts fut voté comme un seul homme par les bourgeois qui pleuraient leurs morts, ces égouts firent la fierté de Paris.
En 2020, nous avons encore la bourgeoisie au pouvoir avec des classes populaires qui n'ont pas leur mot à dire. quand elles le disent c'est manifestations, grenade et cela finit au LBD.
Les hôpitaux publics sont sous équipés depuis des années. Le vieillissement de la population, la dégradation de l’état santé, nécessite de colossales dépenses et les plus riches refusent de payer, ils exigent et obtiennent d'en payer moins. Les classes populaires déjà assommer d’impôt, on ne peut  pas leur presser plus le citron. Les bourgeoises moquaient des pauvres , s'il étaient malades s'est qu'ils savaient pas se nourrir et fumaient trop.
Apparu d’Asie une pandémie de Coronavirus et les hôpitaux débordés, se retrouvèrent démunis, les infirmiers allant acheter eux même des masques a castorama.
Encore une fois la pandémie ne su pas faire de distinction entre des alvéoles pulmonaires de pauvres et de riches. Elle va faire des dizaines de milliers de victimes voir plus. 
 De nombreux personnel soignants seront les victimes. Le manque de moyens dans une société débordant de richesse paraitra absorbe. Manquer de masque de papier dans une telle abondance de gaspillage d'emballage !
Nous ne souhaitons rien de mal à Monsieur Macron qui est au pouvoir depuis 2013 et a fermé 17 500 lits par sa politique. Le virus est dangereux pour les personnes âgées, ils semble que les personnes aillant juste des idées de vieux soient épargnées !
Mais les bourgeois se foutaient pas mal que l'on bousille l’hôpital public, de toutes manières ils seraient épargnés grâce aux cliniques privés

Les soignants seront les nouveaux héros comme les policier après les attentats.
Une fois passé la pandémie, les bourgeois qui pleurent leur morts voteront les milliards pour équiper les hôpitaux comme un seul homme! 
Mais ils feront remarquer que certains pauvres n'ont pas respecté les consignes de confinement ....

L'histoire bégaie et c'est pas une farce....

10 ans de présidence d'Hollande c'est long !

Les élections du premier tour pas annulées ! Pas d'anticipation ! Pas de masques !
Atermoiements à tous les étages !
Macron est atteint d'HollandoVirus!
Pour limiter le nombre de morts Français
Il vient de décider que tous les malades morts du coronavirus seront déchus de leur nationalité !