Archive du blog

lundi 12 octobre 2020

Le gouvernement subventionne le remplacement du fioul par le bois, gueule de bois a prévoir !

 Il  est toujours étonnant de voir ce qui passe au travers des filets des médias, des décisions, qui sont votés sans discussion, lourdes de conséquences et sans échos médiatiques.  Souvent elle font unanimité et il faudra attendre les dégâts pour que les médias s'en ans emparent selon la règle qu'une catastrophe annoncée n'est pas un événement et ne mérite pas d'attention. Jamais un média fera les titre sur le train qui roule sans frein, la photo de la catastrophe elle fera le buzz...



 

Depuis une décennie le gouvernement favorise et finance surtout le changement d'énergie de chauffage. En faisant cela il focalise le problème sur comment on chauffe les bâtiments au lieu de se concentrer sur la question pourquoi on les chauffe. On ne peut trouver la solution à un problème si la question est mal posée. En caricaturant, on peut affirmer cela a tout les débats "Tu te chauffe comment, tu prendrais quoi pour être écologique, le bois, la pompe a chaleur , le gaz  ?" La réponse n'est pas dans le cadre de la question, la réponse est " peu importe, votre moyen de chauffage, gardes ton moyen de chauffage actuel mais isoles s'il te plait ta maison et gardes surtout l'argent pour faire ces travaux lourds !". Mais l'objectif du gouvernement n'est pas de mettre en place une politique cohérente et efficace à long terme (le long terme pour eux c'est un concept idiot !), non leur objectif est de relancer la croissance rapide en utilisant l'écologie comme prétexte.

 

Si nous avions décidé en 2007, comme l'affirmait le grenelle de l'environnement les bâtiments, vu l'intensité du réchauffement climatique (20 % de chauffage en moins en 20 ans !), 15 ans plus tard  nous aurions divisés les consommations de chauffage par deux et une importante part des bâtiments utiliseraient 15 à 30 jours par an leur chauffage, on viendrais de payer l'amortissement des travaux et la facture d'énergie serait bien plus faible d'une ou deux dizaines de milliard d'euros (qui partent hors de France). Vu les faibles consommations, ces bâtiments conserverait leur vieilles chaudières à fioul ou radiateurs électriques jusqu'à leur remplacement naturel. Mais les grand frustrés d'une telle politique seraient bien évidement les fournisseurs d'énergies et les vendeurs d'appareils de chauffe, dans une moindre mesures les grandes multinationales de l'énergie. Elles font l'entretien très profitables des circuits de chauffage des grands bâtiments. Tous ces gens là dominent sans faille les instances énergétiques : Commission Régulation Énergétique - Syndicat Énergies Renouvelables - Direction de L'Energie ; les think tank qui parle aux politiques comme ATEE .-UFE....Les groupements industries sont puissants et savent depuis toujours comme ce fait la loi et influencer le politique....

Une politique d'isolation des bâtiments profiterait en grande partie a des petites structures artisans ou moyennes entreprises du bâtiments, bref des gueux même pas issus du monde l'énergie . Je rappelle qu'on a jamais vu une multinational du BTP faire un coup d'état , dans l'énergie, on a des copains avec des képis. Mais je m'égare, bref de puis 15 ans on patauge on gesticule, on communique mais rien de sérieux est fait sur les vieux bâtiments. Les bâtiments neufs sont économiques et le problème n'est plus là. Mais les surfaces neuves construites chaque année représente 1 %  du vieux. A ce rythme  il faudrait attendre 100 ans pour que tout soient refait à neuf ! L'enjeu est donc dans la rénovation de vieux bâtiments. Mais comme toujours dans le capitalisme, le choix ce fait sur le retour sur investissement le plus rapide. Hors il n'y a pas photo, changer d'énergie est un investissement plus rentable (4 à 5 % par an) que l'isolation qui rapporte (1 péniblement à 2 %).... mais  la première solution ne résout pas le problème du climat surtout quand on choisis de remplacer le fioul par le bois ou l'électricité sans isoler les bâtiments.

15 ans plus tard le plan de relance du COVID fait pareil, la même erreur, à la différence que le grenelle de l'environnement était de la gesticulation quasi-pure, là il s'agit d'actes. On veut agir, y'a la relance a faire, on est au bord du précipices, on se relance ! L'état va mettre à la casse les chaudières au fioul et les remplacer essentiellement pas des chaudière à granulés et des pompes à chaleur. Mais sur des maisons mal isolés, la pompe à chaleur puissantes coute cher, alors que le poêle à bois ou la chaudière puissantes coute guère plus cher que la petite. En octroyant jusqu’à 10 000 € chaudière et 3000 €/poele à granulés, la ruée va être forte...Le bois est l'énergie la moins cher pour la buche elle est pour le granulé un peu plus cher : le prix du granulés est équivalent à celui de la pompe à chaleur, la ruée vers cette énergie va continuer, coupons la foret au nom de l'écologie. macron privatise l'ONF, il est raccord.. Le désastre pour la foret est immense. on a a diffusé avec succès le concept du "small is beautiful", mais plein de petites chiures font une grosse merde....

Bruler du bois émet autant voir plus de CO2 que le fioul, la neutralité carbone étant un mythe, une arnaque comptable. Le bois énergie entraine une énorme déforestation notamment le granulé aux USA, et Canada. Le marché du bois étant mondial et déja tendue, toutes nouvelle demande finit en déforestation. Le bois énergie est insuffisant pour satisfaire l’appétit gargantuesque de nos bâtiments. Avec une surface de bâtiment estimé à 5 à 10  fois moindre tout en se chauffant à 10 °C, les paysans de la révolution avaient rasé les forets françaises .Faire croire qu'on peut faire tourner une société industrielle sur le bois énergie est une escroquerie intellectuelle et un crime contre le vivant (le deuxième est bien plus grave mème si les deux sont courant associés)....

Mais comme toujours en France quand on fait une erreur on, la recommence pour être bien sur que cela soit une erreur....


Nous avons dénoncé ici la bêtise immense de transformer une centrale au charbon en une centrale au bois, je parle de la centrale électrique de Gardanne... Transformer des millions de chaudière fioul au bois, faire 9 millions de chaudières ou de poêle à granulés vaut largement plus que bruler 850 000 tonnes de bois par an dans une centrale qui marche même pas....

Les deux axes sur les primes a la conversion comme ils disent sont l'isolation et le changement d'énergie, mais le plus rentable reste de passer au bois. Plus aidé, plus simple à mettre en œuvre, sans désagréments de travaux, moins onéreux, il est et restera plébiscité. La pollution de l'air des poêlés à bois a été prise en compte repiquerons les pro-bois énergie. Mais sauf pour les atteints de Dyscalculie il est simple de comprendre que si tu baisse de trente pour cent la pollution des pole à bois et quand même temps tu multiplie par deux leur nombre, l'ai est au final bien plus pollué. 

Bref encore une fois l'écologie n'est pas un objectif mais un prétexte pour relancer la machine à nous détruire. qui coronabugue ans fâcher personne bien sur. (sauf moi qui suis fâché depuis longtemps).

Il faudrait détruire ce mythe de l'écologie de la combustion du bois qui va doubler en 10 ans si cette politique continue, jusqu'à éclate le scandale, on fera haro sur le bois énergie quand tout le monde sera équipé, l'ai des villages irrespirables les protestations multiples contre les coupes rases des forets....et on fera une prime pour les enlever !!!!!!

Certes une partie de nos forets vont bruler dans des méga incendies comme en Californie ! Nous devrions faire des coupes rases pour sectorisé les forets et rendre la propagation plus difficile entre ces secteurs.

Il est possible d'isoler rapidement les bâtiments en concentrant un effort financier de 15 milliards par an dans le secteur et non 1.7 milliards par an comme on le fait (on a pourtant jamais fait autant). Cette argent reste en France et revient rapidement dans les caisses de l'état en impôt. Mais on préfère financer l'aérien, la voiture et le tourisme, les trois industries les plus polluantes ....



Aucun commentaire: