Archive du blog

jeudi 17 décembre 2020

La face caché de la face caché de l'énergie verte

 Le reportage La face cachée des énergies vertes diffusé le 24 novembre sur Arte a suscité de nombreuses réactions dans le monde des énergies renouvelables. Derrière toujours la bande à Jancovici dont on devrait un peu interroger la proximité avec les grandes multinationales...


Le documentaire présente l'impact environnemental du développement des énergies renouvelables (solaire et éolien) et du véhicule électrique (ce point étant même prédominant, contrairement à ce que le titre du documentaire laisse imaginer). Il parle plus voiture qu'énergies renouvelables.

Comme souvent sur ARTE, ce documentaire est bien léché mais a charge, peu documenté, cherche le pathos (sur le charbon au chili, c'est capilotracté comme dit Janco), tire sur tout ce qu'il trouve et oublie l'important. Il alerte sur les ressources minières ce qui est toujours utile, mais il tire grave sur la corde. Il  répète que la décroissance est la seule issue sans dire que cela tuerait les rentiers et le capitalisme. La multiplication des sous entendus ou rapprochement implicite est gênant comme la musique angoissante.

Le reportage oublie le bois énergie qui est la pire des énergies renouvelables avec un impact sans commune mesure avec le photovoltaïque ou l'éolien. Il oublie de rappeler ce que provoque les biocarburants (3% des terres cultivables).

Il oublie de dire que  la consommation de ressources est un gros soucis, énergies  renouvelables ou pas. Il oublie de dire que le problème du CO2 est le problème prioritaire plus urgent que les ressources... et que même si on divise nos consommations d'énergies par 3 il faudra encore beaucoup d'énergie.

Bref pas trop de nuance, "c'est juste un gros business", "ça pollue pareil", des sophismes en veux tu en voila,  des portes ouvertes: les multinationales de l'énergie faut un gros business, travailler dans des mines tue ! bref on se croirait dans un article du Point ou de valeurs actuelles, si t’avait pas la patte ARTE.

Jamais un mot sur la nécessité de rendre l'énergie bien commun, la nationalisation possible.Pas un mot pour dire que les énergies renouvelables sont bien plus réparties que les fossiles et que l'on aura moins de tension géopolitiques ce qui veut pas dire pas de tensions.

A regarder cela, on se dit, "Ca pollue, je vais attendre et garder ma voiture a essence et pas acheter des panneaux photovoltaïques chinois pour produire mon élec" Le nucléaire c'est un mal nécessaire !

But atteint, Un gros succès.grand public...

Ils sont fort la bande....

la guerre médiatique fait rage, z'ont marqué des points (en trichant grossièrement mais cela fait partie du jeu, voir cela marche mieux ainsi) ....

 

 ---------

 

Sur la voiture électrique par rapport à la voiture à diesel:

Elle est pas mieux pour:

  • - car elle prend trop de place électrique ou pas 
  • - quelle bouffe l'espace et artificialise les sols bcp plus que les énergies vertes
  • n'économise que peu de CO2 si l'élec est fait avec du charbon.


 Elle est mieux que la voiture a pétrole:

  • Moins de pollution de l'air
  • Consomme moins d'énergie avec la récupération au freinage.
  • Dure plus longtemps. 
  • On rase pas de pays pour faire des pleins pas cher
  • économise du CO en grande quantité  (divise par 3) si alimenté par des panneaux PV ou éolien et quelle est petite voir mutualisé.


Aucun commentaire: